Kassaman binnazilat ilmahiqat..." le plus noir des crimes est celui qui consiste à obscurcir la conscience politique et d’égarer tout un peuple" d'Emile ZOLA

Kassaman binnazilat ilmahiqat..." le plus noir des crimes est celui qui consiste à obscurcir la conscience politique et d’égarer tout un peuple" d'Emile ZOLA

Le nom de ce blog est sans doute évocateur de notre "nachid el watani" tant décrié par le passé parce que, associé au pouvoir Algérien illégitime. Après des décennies de disettes. Je voudrais faire de cet espace, un coin où tous mes compatriotes et autres amoureux de libertés, de démocratie, ou tout simplement d'histoire pourraient s'exprimer librement. En ce sens, nous vous souhaitons la bienvenue. En hommage à Nacer Hachiche, repose en paix et à bientôt ! Pour garder le contact avec notre chère patrie : http://www.alger-presse.com/index.php/presse-fr


Le dossier des dossiers par Chawki Amari

Publié par The Algerian Speaker sur 29 Décembre 2013, 14:21pm

Catégories : #Point zero de chawki Amari

la justiceComme une boîte de conserve longtemps oubliée au frigo, la justice algérienne va rouvrir le procès de la banque Khalifa, et par la même occasion, le gros dossier Khalifa. Que va-t-il se passer ? Personne ne le sait, car personne n'est en mesure de savoir sur quelles bases va se négocier ce dossier. Parce que Khalifa aurait des dossiers sur toutes les personnalités d'Etat impliquées dans le multi-dossier Khalifa. Ce qui rappelle le défunt Kasdi Merbah, grand patron de la SM et grand homme de dossiers, qui s'appelait en réalité Khalef et disait qu'il avait des dossiers et donc, qu'il était inattaquable à cause du contenu de ces dossiers. Sauf qu'il a été assassiné, officiellement par Hassan Hattab, ce qui est un autre dossier. Mais qu'est-ce qu'un dossier ? C'est un genre de chemise rectangulaire en carton avec un nom ou un numéro dessus, et dans laquelle un ensemble de documents en papier sont consignés, des papiers ayant trait à des noms, des signatures, des lettres, et des accords.

C'est ainsi qu'il y a des dossiers noirs, des dossiers à ranger, dossiers vides, dossiers complexes et des dossiers disparus comme celui de la Khalifa Bank, dont une partie du contenu a été méthodiquement brûlée par le liquidateur désigné par la justice, un certain Moncef Badsi. Cet homme, qui constitue un dossier à lui tout seul, a ainsi à l'époque été autorisé à brûler des tonnes de documents de la Khalifa Bank dans une décharge publique à Oran. Mais bref, au-delà de tous ces dossiers, existants ou disparus, et des dossiers sur ceux qui ont fait disparaître des dossiers, il y aurait un dossier sur les dossiers. Une énorme armoire faite de dossiers empilés, concernant toutes les anomalies du pays. Qui a la clé de cette armoire ? Où est cette armoire ? Comment l'ouvrir ? C'est toute la complexité de la chose. Pour avoir le droit de consulter ce dossier des dossiers, il faut déposer un dossier.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents